Monday, October 26, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti est passé de 14 à 12 millions d'habitants en quelques jours

By admin , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES Uncategorized , at October 26, 2019 Tags: ,

Face aux mouvements de protestation réclamant son départ, Jovenel Moïse, après chaque intervention publique, fait l’objet de nombreuses parodies. Après avoir mentionné le 15 octobre que le pays comptait 14 millions d’habitants, le président a réduit le nombre à 12 millions lors d’une entrevue accordée à RFI, le 23 octobre. Mais qui connait le nombre exact des personnes vivant en Haïti ?

Est-ce que le président de la République connait vraiment le nombre d’habitants constituant la population actuelle dans le pays ? Des internautes se posent cette question. “Mais qui le connait réellement?” s’interrogent d’autres. Cette vague de réactions sur la question a ressurgi quelques heures après l’intervention de Moïse au micro de Radio France Internationale (RFI), dans le cadre d’une interview exclusive sur la crise que connait le pays. En réponse à une question de la journaliste Amélie Baron relative aux bandits armés rançonnant les passants, le chef de l’Etat a indiqué que des mesures étaient prises pour garantir la reprise des activités. Mais il n’aurait peut-être pas du évoquer de chiffres.

« Ce sont des Haïtiens qui sont en quête d’emplois, a-t-il réagi parlant des hommes armés qui rançonnent près barricades. Vous avez parlé des forces de l’ordre : nous avons 20 mille policiers pour 12 millions de personnes », a aussi ajouté Jovenel Moïse, alors qu’environ huit (8) jours plutôt, le président évoquait lors de sa conférence de presse au Palais national, un nombre beaucoup plus élevé.

« La population haïtienne compte 14 millions d’habitants. Aujourd’hui, je m’adresse à eux. Ils m’ont voté et emmené au pouvoir […] », avait déclaré le 15 octobre le chef de l’Etat répondant à une question d’un journaliste de radio Télé Kiskeya.

14 millions de personnes le 15 octobre, contre 12 millions le 23: cette différence de 2 millions a suscité pas mal de réactions parmi les observateurs, notamment sur les réseaux sociaux. Il est donc clair que le président Jovenel Moïse ne maîtrise pas tout-à-fait les données statistiques relatives à la taille de la population haïtienne. Mais est-il vraiment le seul?

Combien sommes-nous en Haïti, 16 ans après le dernier recensement ?

L’Organisation des Nations unies (ONU) recommande qu’un recensement soit réalisé chaque dix ans dans un pays. Le dernier recensement général réalisé en Haïti remonte à 2003, soit 16 ans de cela. A l’époque, la population haïtienne était estimée à plus de 8 millions de personnes. La structure et la composition de la population ont changé depuis. D’ailleurs, le taux de croissance a augmenté de 1.4 %, selon les chiffres communiqués en 2017.

Aussi, il faut souligner les événements majeurs qu’a connus le pays ces dernières années, comme le tremblement de terre du 12 janvier 2010 ou encore le cyclone Matthew les 5 et 6 octobre 2016. Déjà, écrivait Alterpresse en 2017, “la base de données dont disposait Haïti avant le tremblement de terre du 12 janvier 2010, n’est plus valide”, de nombreuses personnes ayant perdu la vie durant le séisme, “sans oublier les déplacements massifs, à la fois internes et internationaux, occasionnés par ces catastrophes.”

En 2018, l’institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) avait annoncé, pour mars 2019, son premier RGPH à l’aide d’outil numérique. C’était aussi censé être le cinquième recensement général de la population et de l’habitat dans le pays.

15 mille agents recenseurs et 3 mille 600 superviseurs devraient prendre part à cet exercice, selon ce qu’avait annoncé le directeur du projet, Daniel Milbin. Un recensement pilote avait été organisé de juin au mois d’août 2018, sur quatre départements et huit communes, selon Milbin. Il s’agissait d’une simulation pour faciliter la réalisation du dénombrement général, promettait le directeur.

Nous n’avons aucune nouvelle quant aux avancées sur ce projet et au moment où nous publions cet article, nous n’avons pas pu entrer en contact avec les autorités à ce sujet. Soulignons d’ailleurs qu’à la mi-octobre, plusieurs employés de l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI), avaient contesté la nomination du nouveau directeur général de cette entité, Wilson Fièvre, ex-DG de l’Office national d’Identification (ONI).

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *