Tuesday, October 27, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Un cameraman de Télé Métropole, giflé par un militant de l'opposition

By admin , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES Uncategorized , at November 10, 2019 Tags: ,

Le cameraman de Télé Métropole, Ellecy Dieulassaint a été giflé samedi 9 novembre par un militant de l’opposition, lors de la deuxième journée de la table de concertation tenue à l’hôtel Marriott à Port-au-Prince. Une action condamnée par les dirigeants de l’opposition, qui promettent d’identifier et de sanctionner l’agresseur.

wendell theodore@wentheodore

Il est reporter cameraman . Il s appelle Elecy Dieulassaint . iI vient d ‘être agresse physiquement par un militant de l’opposition a l’hotel Mariott . Toutes nos sympathies a Elecy

L’incident s’est produit quand des militants, partisans et sympathisants, ont envahi la salle où se déroulaient les discussions entre les différentes structures politiques de l’opposition et des membres de la société civile. « Sans aucun motif, l’un d’entre eux ont intimé l’ordre aux journalistes de vider les lieux. Appuyés par un autre groupe de militants, les travailleurs de la presse n’ont pas voulu céder aux pressions », a expliqué Ellecy Dieulassaint à Loop Haïti.

Selon ce qu’a rapporté le cameraman, l’agresseur l’a bousculé, puis l’a giflé en présence d’autres militants. « Je ne m’attendais pas à un tel acte », a déclaré la victime. Offusqués, les autres journalistes présents s’en ont pris à l’agresseur et ont condamné cet acte. En signe de protestation, tous les membres des autres médias ont quitté la salle. « Nous ne reviendrons pas, pas avant une excuse formelle », ont martelé ces journalistes.

Touchés par la situation, des leaders de l’opposition, présents dans la salle de réunion, ont tenté de calmer le jeu tout en présentant des excuses aux membres de la presse. Au terme des échanges, les organisateurs de la rencontre après avoir condamné l’incident, ont rassuré que le militant en question serait identifié et sanctionné.

Amélie Baron

@Ameliebaron

“Nous avons trouvé une grande entente” a affirmé le sénateur Youri Latortue en revenant dans la salle principale de réunion où règne une très grande confusion. Des militants politiques ont eu une altercation musclée avec des confrères journalistes.

Amélie Baron

@Ameliebaron

Un confrère journaliste de la chaîne Métropole a été giflé par un militant. Réaction immédiate : nous tous caméramans, photographes, reporters sommes sortis de la salle et n’y reviendrons qu’après présentation d’excuse.
Respect pour les médias.

« Je ne crois pas que c’était une action ciblée. D’ailleurs, l’agresseur ne me connait pas. Il s’agissait tout simplement d’un excès de zèle », a réagi la victime. Selon ce qu’a souligné Ellecy Dieulassaint, ses matériels n’ont subi aucun dommage. Dieulassaint, affirme d’ailleurs avoir poursuivi son travail, même après l’agression.

Rappelons que depuis le début de l’année, Radio Télé Métropole est la cible d’attaques de militants proches de l’opposition, qui reprochent l’organe de presse d’être proche du pouvoir en place. De janvier à date, des véhicules de la RTM ont subi au moins trois (3) attaques à coup de pierres, lors des manifestations de rue. Aussi, faut-il souligner que le média était sous le feu des critiques, suite à la diffusion le 28 octobre dernier, d’une interview exclusive réalisée avec le président Moïse. Des journalistes de Métropole avaient affirmé être l’objet de menaces, et sont la cible d’individus les accusant de jouer le jeu du pouvoir. Ces travailleurs de la presse avaient dénoncé une « atteinte grave à la liberté de la presse ».

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *