Friday, October 30, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Pour combattre le flux de migrants cubains et haïtiens, la Colombie et le Panama conviennent de renforcer les contrôles d’immigration et de sécurité

By admin , in ACTUALITÉS , at November 25, 2019

Ces pays partagent une frontière de 260 kilomètres traversée par des migrants cubains ou haïtiens, se dirigeant principalement vers les États-Unis

Samedi 24 novembre 2019 ((rezonodwes.com))– La Colombie et le Panama ont convenu de renforcer les contrôles d’immigration et de réactiver les mécanismes de sécurité binationaux, à l’issue de la première visite du président Laurentino Cortizo à Bogotá.

Cortizo et son homologue colombien, Iván Duque, « ont signé des accords bilatéraux sur la sécurité, les migrations, la culture, le tourisme, les investissements, l’économie, les industries créatives et le renforcement de la démocratie dans la région », a déclaré la présidence locale dans un bulletin.

Les deux délégations ont convenu « qu’il était souhaitable de renforcer les contrôles de l’immigration à la frontière », considérant qu’il s’agissait d’un problème de sécurité binational.

La Colombie et le Panama partagent une frontière de 260 km par où transitent des migrants cubains ou haïtiens, se dirigeant principalement vers les États-Unis.

Le président panaméen a également convenu avec Duque de « réactiver les mécanismes de sécurité bilatéraux », qui comprennent des réunions des hauts responsables de l’armée et de la police, selon le communiqué.

« Cela inclut la question de l’immigration, la question des douanes, la question des cabinets bilatéraux, la question de la culture, la question du renseignement », a déclaré Cortizo à la Maison présidentielle de Nariño.

Duque et Cortizo ont également convenu de créer un cabinet binational, qui « constituera le mécanisme suprême en matière de relations, de dialogue politique et de coordination des politiques publiques entre les deux pays ».

« Nous restons unis dans la lutte contre le crime et le trafic de drogue », a déclaré Duque.

Après quatre décennies de lutte contre le trafic de drogue, la Colombie reste le premier producteur mondial de cocaïne.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *