En ce sens, les pays signataires du TIAR imposent une sanction à Nicolas Maduro et à une vingtaine de ses alliés de voyager à l’intérieur de leurs frontières à la suite d’une réunion tenue, le mardi 3 décembre, entre les États membres du Traité interaméricain d’assistance mutuelle.

Les pays signataires dont l’Argentine, le Brésil, les États-Unis, la Colombie, le Chili, le Pérou, Haïti, la République Dominicaine, Panama, entre autres, reconnaissent Juan Guaido comme étant le président par intérim du Venezuela.

Par cet acte, ils augmentent la pression à l’encontre de Nicolas Maduro en vue de le pousser à la démission.

Rappelons qu’en janvier dernier, Haïti figurait parmi les 19 pays membres de l’OEA à voter contre la légitimité de Nicolas Maduro.

The post Une quinzaine de pays dont Haïti ferment leurs frontières à Nicolas Maduro appeared first on Haiti24.

Leave a comment

Your email address will not be published.