Sunday, October 25, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Victime du séisme du 12 janvier 2010, l’UFMORH adresse des reproches à l’État haïtien 10 ans après.

By admin , in ACTUALITÉS POLITIQUES , at January 10, 2020

Dans une conférence de presse prononcée ce vendredi 10 Janvier 2020, la Coordonatrice Générale de l’Union des Femmes à Mobilité Reduite d’Haiti, Soinette Désir, a critiqué l’État haïtien qui, 10 après ans, n’est pas encore en mesure de donner le nombre de personnes handicapées sur tout le territoire national. 10 ans après la ratification de la Convention relative aux Droits des Handicapés, les autorités n’ont pas reussi à instaurer une banque de matériels, comme des chaises à roulette adaptées aux services des personnes handicapées, regrette la coordonatrice.

Le visage inondé de désespoir, Mme Desir reproche la lenteur et l’insouciance des autorités qui trainent à rendre accessibles aux handicapés les institutions étatiques.

“Même au Palais national, le bureau du secrétaire général aux personnes handicapées n’a pas une rampe mobile” se désole Mme Désir. Si même au Palais national l’accès est difficile aux personnes à mobilité reduite, quelles autres institutions privées ou publiques auraient fait mieux? se questionne Soinette Desir.

La cheville ouvrière de l’Union des Femmes à mobilité Reduites D’Haiti( UFMORH) demande à l’Etat haïtien d’appliquer la loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale, de disposer d’une banque de matériels adaptés aux handicapés, et de veiller aux normes de constructions dans le pays pouvant assurer l’accessibilité des personnes handicapées qui depuis 10 ans peinent á trouver un meilleur traitement et souhaitent vivre dans la dignité.

Par: Junior Luc

The post Victime du séisme du 12 janvier 2010, l’UFMORH adresse des reproches à l’État haïtien 10 ans après. appeared first on Haiti24.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *