Saturday, October 24, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Kinshasa-Cinéma: “Émergence” s’est distingué !

By admin , in ACTUALITÉS POLITIQUES , at January 16, 2020

Réalisé lors du festival Kinomada Jacmel en 2018 par Clarissa Reboucas et Julien Bernier, le film Émergence n’est pas à son premier prix. En effet, ce court-métrage qui met en vedette la comédienne Katiana Milfort, a déjà gagné le Prix Cinémental du meilleur court-métrage canadien-français volet professionnel dans le festival Cinémental à Manitoba. L’annonce avait été faite en novembre de l’année dernière sur la page Facebook de Kinomada. Et cette année, il rafle un autre prix au Festival international de cinéma de Kinshasa en RDC, celui du meilleur documentaire.

Joint par téléphone, Katiana Milfort n’a pas caché sa joie à l’annonce de ce nouveau prix et dit être remplie de fierté. “Ce film documentaire parle de mon histoire. Il m’est en avant ce que j’ai vécu : le viol, les harcèlements, l’irresponsabilité de mes parents et des gens évoluant dans mon entourage. J’ai partagé avec le public les émotions d’une femme victime de viol vivant dans une société qui ne prend pas ses responsabilités. Vois-tu, je suis fière de mon combat, de mon histoire et de la bataille que j’ai dû mener jusque-là et je sais que c’est une histoire qui parle au monde entier, c’est pourquoi, à chaque festival, il fait son chemin”, nous a confié Katiana Milfort, la protagoniste du film Émergence.

Invitant les femmes à dénoncer les abus, les viols, les harcèlements dont elles sont victimes dans leur quotidien, Katiana Milfort enjoint les femmes à se défaire de leur peur. “Il ne faut pas que nous ayons peur d’en parler. C’est une forme de liberté lorsqu’on en parle et c’est à nous de prendre cette liberté”, dit-elle, la voix empreinte d’émotion.

Produit par Kinomada et le Festival Nouvelles Vues ayant respectivement à leur tête Yanick Nolin et Wendy Desir, Émergence, qui est distribué par SPIRA, se veut être un court-métrage qui donne la voix aux femmes ayant été victimes d’abus sexuels au cours de leur vie et qui, malgré cette tragédie, continuent d’avancer et de mener leur combat face aux injustices d’une société irresponsable. “Sortir sa tête de l’eau, c’est le fait de parler de la tragédie que tu as vécue. Quand tu prends la responsabilité d’assumer enfin ton histoire, ce que tu es et ce que tu adviendra parce que cela contribuera dans ton évolution, car ce que tu as vécu fait partie intégrante de ta vie, c’est ce dont parle Émergence”, nous dit la comédienne.

Cette dernière dit comprendre que les traumatismes d’un viol sont les plus difficiles à surmonter, néanmoins y faire face reste, selon les déclarations de la réalisatrice et comédienne Katiana Milfort, la meilleure des solutions. “Il faut commencer par en parler. Lorsque j’en ai parlé, je me suis vue autrement. J’ai arrêté d’avoir peur et d’avoir honte de mon corps. Je n’étais plus victime, je ne faisais plus partie des anonymes, j’assumais et j’évoluais”, nous a-t-elle confié invitant d’autres femmes à faire face à leurs histoires.

En ce qui a trait à la date pour la remise des prix, Katiana Milfort révèle n’avoir pas eu de confirmation à ce sujet avec les organisateurs du Festival international de cinéma de Kinshasa. “Toutefois, cette information sera publiée plus tard sur notre page Facebook “, nous dit-elle.

The post Kinshasa-Cinéma: “Émergence” s’est distingué ! appeared first on Haiti24.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *