Monday, October 26, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Les bandits continuent de semer le deuil au sein de la population


Au moins trois personnes ont été tuées hier jeudi par des hommes armés dans les communes de Croix-des-Bouquets et Port-au-Prince.

Jeudi soir, vers 17h00, un ancien policier de la 14e promotion, Gaudy Salomon et sa fille Alice Ciara Salomon, 13 ans, ont été tués par balle, à proximité du cimetière de la Croix-des-Bouquets par des hommes appartenant au gang 400 Marozo, a confirmé une source policière à la rédaction de Juno7.

L’ancien policier a été attaqué dans sa propre voiture, une Suzuki Grand Vitara de couleur grise immatriculée BB64359. Un passant, un notaire a été aussi tué dans le cadre de cette attaque. Son véhicule a été emporté par les malfrats.

Un petit garçon qui se trouvait à l’intérieur du véhicule de l’ancien policier est sorti blessé, y compris un motard qui se trouvait dans les parages. Gaudy Salomon a été tué pendant qu’il essayait de résister aux bandits qui déclarent la guerre à la PNH dans la commune.

Peu après ce crime qui a suscité moult réactions sur les réseaux sociaux, le juge Bernard Pierre a effectué le constat légal avant d’ordonner la levée des corps.

Quelques heures avant, vers 8h00, à la rue Chareron, le cadavre d’un individu de sexe masculin, âgé de 25 ans environ, a été découvert. La victime a été tuée par balle.

Les informations disposées par la police laissent croire que le jeune homme a été tué dans la nuit du 22 au 23 janvier. Me Baptiste Carmin, juge de paix de la section Est, a procédé au constat légal et ordonné ensuite la levée du cadavre. Cela fait plus de trois morts en moins de 24 heures, selon la Police Nationale d’Haïti. Un bilan sanglant.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *