Tuesday, October 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


‘’L’artiste Matyas doit être conduit en état au Parquet’’, insiste le commissaire Augustin

By admin , in ACTUALITÉS , at January 28, 2020 Tags: ,

Le commissaire du gouvernement Maxime Augustin s’obstine à l’idée de recevoir à son Parquet l’artiste Jean Frantz Toussaint menottes aux poignets. Le Chef du Parquet de la Croix-des-Bouquets, déclare maintenir le mandat à l’encontre du comédien et ne compte pas faire marche arrière sur la procédure

Lundi 27 janvier 2020 ((rezonodwes.com))– Le comédien Matyas Dandor, impliqué dans la mobilisation contre le pouvoir, se trouve toujours sous le coup d’un mandat d’amener pour destruction de monuments publics et association de malfaiteurs.

Le commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets Maxime Augustin, intraitable malgré les avis contraires de plusieurs personnalités, presse les autorités policières à engager des actions concrètes pour faciliter son audition.

‘’Le mandat demeure debout, pas avant que le prévenu n’obéisse à la loi. Jean Frantz Toussaint est invité à être amené de force au Parquet de ce ressort pour être auditionné’’, a réitéré Maxime Auguste.

Le comédien, membre de la structure sociopolitique ‘’Jeunesse mains propres’’, n’est pas libre de ses mouvements, à en croire le chef du Parquet de la Croix des Bouquets. Maxime Augustin enjoint les forces de l’ordre à faire exécuter le mandat avec célérité.

Cependant, le commissaire qui prétend agir au regard de la loi, envisage de reconsidérer la procédure au cas où l’artiste serait prêt à coopérer avec la justice.

‘’Alors si entre-temps, il y a d’autres démarches comme une comparution volontaire qui s’engage, on peut toujours analyser l’affaire’’, a nuancé Maxime Augustin.

La décision du Parquet de la Croix-des-Bouquets d’émettre un mandat à l’encontre de l’artiste sous les chefs d’accusation de destruction de monuments publics et d’association de malfaiteurs, s’apparente, pour des observateurs, à une velléité de l’Exécutif de faire main basse sur l’appareil judiciaire.

Une thèse rejetée par le commissaire Maxime Augustin, qui clame l’indépendance du Parquet dans le traitement dans cette affaire.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *