Thursday, October 22, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Un ex-inspecteur de la PNH déshabille le Haut Commandement de l’institution

By admin , in ACTUALITÉS , at February 13, 2020 Tags: ,

Avec le mouvement syndical, révélateur d’un certain inconfort au sein de la Police Nationale d’Haïti, l’ancien inspecteur Jean Fritz Magny y décèle une gestion catastrophique léguée par l’administration conduite par le commissaire Normil Rameau. Pour le Président de l’organisation ‘’SOS Police, SOS Démocratie’’, ces troubles ne démontrent qu’une partie émergée de l’iceberg.

… »Des véhicules et autres mobiliers consacrés au fonctionnement de la PNH, sont souvent confiés aux proches des hauts-gradés… »

Mercredi 12 février 2020 ((rezonodwes.com))–La Constitution de 1987, en son article 35.5, autorise la formation de syndicat, thèse brandie par l’ancien inspecteur de Police, Jean Fritz Magny, en guise de soutien ouvert au mouvement initié par un groupe d’agents de la PNH pour doter l’institution d’un syndicat.

L’ancien cadre de l’institution
exprime son aversion contre la nouvelle équipe en charge de conduire la gestion
de la PNH. ‘’Le combat de Yanick Joseph,
coordonnatrice du SPNH, est juste. La Direction générale sera contrainte de
concéder sur les revendications de créer un syndicat’’
, a-t-il laissé
entendre.

Un système injuste

« Eucher Joseph, Robert Manuel et Pierre Denizé symbolisait le déclin de la PNH ».

Dans cette critique au vitriol, le dirigeant de ‘’SOS Police, SOS Démocratie’’ reprouve l’orientation dangereuse, dit-il, que prend la PNH sous les directives du directeur général a.i, Normil Rameau, nommé à ce poste par un gouvernement démissionnaire, sans provision légale et constitutionnelle. Le système injuste basé sur le népotisme est battu en brèche par Jean Fritz Magny. ‘’Aucun contrôle n’est exercé sur les matériels de l’institution. Des véhicules et autres mobiliers consacrés au fonctionnement de la PNH, sont souvent confiés aux proches des hauts-gradés’’, dénonce Jean Fritz Magny.

À propos du phénomène du
kidnapping à l’allure inquiétante, l’avocat plaide en faveur d’un vetting au sein de la police afin,
déclare-t-il, d’écarter les éléments déviants.

‘’ Le trio Luc Eucher Joseph, Robert Manuel et Pierre Denizé symbolisait le
déclin de la PNH. Ils ont normalisé la terreur et ont mis à mal le bon
rendement des policiers. Pour faire échec au kidnapping, il va falloir un
nettoyage rigoureux, écarter les éléments dangereux et rassurer les agents intègres’’
prône Jean Fritz Magny.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *