Wednesday, October 28, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Arrêté pris en conseil de ministres démissionnaires et illégitimes, le Secrétaire d’Etat démissionnaire à la Communication tente de justifier les articles contestés

By admin , in ACTUALITÉS , at February 17, 2020 Tags: ,

La note de Eddy Jakson Alexis invite la population à bien analyser les dispositions que contient le texte de cet arrêté – rédigé uniquement en français – pour se faire une idée juste de l’objectif poursuivi par le régime Tèt Kalé, alors qu’Haïti est déjà classé comme le pays le plus pauvre et le plus corrompu de la région.

Dimanche 16 février 2020 ((rezonodwes.com))–Tout d’abord, sans rappeler qu’il s’agit des actes posés par un gouvernement démissionnaire depuis le 30 avril 2019, et dont la seule mission était de se garder dans « la liquidation des affaires courantes« , dans un communiqué à en-tête du Ministère de la Culture et de la Communication, ne portant toutefois aucune signature, il est mentionné que « le Gouvernement souhaite informer la population de la publication de l’arrêté soumettant les marchés publics de défense ou de sécurité nationale au respect des principes de passation des marchés« .

Or, le respect des principes de passation des marchés soulevé dans ce communiqué a été fortement critiqué dans le rapport Petro Caribe, lequel document n’a jamais eu de suivi car le président Jovenel Moise, lui-même, au nom de Agritrans et autres firmes fictives, a eu à décrocher de juteux contrats pour des travaux non exécutés, au prix de « stratagème » dénoncé, révèle le rapport de la Cour.

L’arrêté pris par un conseil de ministres sans aucune autorité légale serait, d’après les explications fournies par Eddy Jackson Alexis, ouverte à tout compétiteur car il « ne ferme pas la porte à la compétition mais met des garde-fous pour sélectionner des fournisseurs crédibles et fiables« . Soulignons que Transparency International octroie une note d’un écolier retardé de 18/100 à l’administration de Jovenel Moise du fait que les indices de perception de corruption sont trop élevés et même au plus haut niveau dans la Caraïbe en 2019.

L’arrêté renforce le contrôle de la Cour Supérieure des Comptes sur le processus en amont et à sa conclusion, précise le communiqué. Cependant plusieurs secteurs avisés de la société civile y voient le contraire. Cet arrêté est venu « réduire comme l’Ucref et Ulcc, la Cour des Comptes à sa plus simple expression« . Au point que l’avocat André Michel compte lundi accompagner un plaignant pour attaquer cet « arrêté », considéré selon eux comme « un point de départ pour la liquidation des richesses du sous-soul du pays par ce régime soutenu par l’international« .

Toutefois, le sénateur Youri Latortue n’en démord pas. « Jovenel Moise publie un arrêté le 12 Fév. 2020, classifiant les contrats d’électricité: de: «Sécurité Nationale» » s’étonne le parlementaire concluant que celui-ci « a désormais le pouvoir de choisir toutes les firmes auxquelles donner ces contrats, sans aucune obligation de transparence. «Sécurité Nationale» = «Secret d’Etat»!!! « 

En fin de compte, le gouvernement de facto prompt à faire la leçon en se faisant passer pour « la seule équipe dirigeante d’Haïti n’ayant pas mis ses intérêts au devant de ceux de la Nation » a écrit Alexis, invite la population à bien analyser les dispositions que le texte [de cet arrêté] – (rédigé en français) – « contient pour se faire une idée juste de l’objectif poursuivi » par le régime fermant réellement toute porte à un vrai dialogue devant apporter une solution à la grave crise qui secoue le pays, l’un des plus pauvres au monde.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *