Friday, October 23, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Je ne céderai pas à la dictature policière, réagit Madistin

By admin , in ACTUALITÉS , at February 21, 2020 Tags: ,

Les attaques armées ayant visé son cabinet sont loin de lui faire changer d’avis à propos des voies saisies par les policiers pour créer le Syndicat de la Police nationale d’Haïti. Samuel Madistin enjoint les policiers à emprunter les formalités légales pour créer le SPNH.

Jeudi 20 février 2020 ((rezonodwes.com))– En énumérant les dégâts subis, mercredi 19 février 2020, par son cabinet à la suite de l’attaque orchestrée par un groupe de policiers appuyés par des civils, Samuel Madistin estime avoir rejoint les rangs des victimes de l’intolérance aveugle. L’avocat mettant en cause les formalités envisagées par les policiers pour défendre la liberté syndicale, ne compte pas renoncer à sa position.

 ‘’J’ai combattu la dictature des Duvalier, j’ai combattu la dictature des militaires, j’ai également combattu les chimères. La dictature policière ne m’effraie pas’’ s’époumone Samuel Madistin.

Samuel Madistin s’interroge sur le mobile du projet syndical des policiers en mettant en avant l’opportunité d’une telle démarche et les voies perçues pour y parvenir.

’Plus de 24 ans après l’existence de la PNH, qu’est ce qui peut expliquer cette volonté à doter l’institution d’un corps syndical aujourd’hui?’’, s’est-il interrogé, avant d’encourager les policiers à s’engager dans les voies légalement tracées.

’Il suffit d’avoir un statut, un acte constitutif, un procès-verbal de constitution, de désigner un comité directeur. Ces exigences légales sont connues de tous et elles ne nécessitent aucunement des agitations populaires’’, rappelle Samuel Madistin.

L’avocat également militant de droits humains dénonce l’anarchie qui gagne la PNH, une institution, dit-il, appelée à ramener l’ordre et faire régner la paix publique. Le Président de la Fondation ‘’Je Klere’’ après avoir saisi le Parquet de Port-au-Prince pour la verbalisation des dégâts, enjoint les autorités judicaires à diligenter une enquête afin d’identifier les coupables.

À l’issue de la verbalisation, 5 véhicules, une génératrice, un climatiseur, une motocyclette ont été emportés par les flammes, a établi Samuel Madistin.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *