Thursday, October 22, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Les policiers du SPNH dénoncent un manque de respect à leur égard, le DG Normil Rameau promet des améliorations

By admin , in ACTUALITÉS , at February 23, 2020 Tags: ,

Convoqués par la Cellule de crise formée par le Conseil supérieur de la police nationale, Abelson GROS NEG, Yvens LAMARRE, Mombrun GÉDÉON, Jean Elder LUNDI et Yanick JOSEPH se sont présentés au local de l’Office de la protection du Citoyen (OPC) ce samedi 22 février. Mais la rencontre n’a pas eu lieu car ces derniers par le biais de leurs avocats se sont plaints du fait que l’invitation n’avait pas respecté les formes administratives.

Selon leurs avocats, ces policiers qui se réclament du syndicat de la PNH ne devraient pas prendre part à cette rencontre. Aussi ils ont affirmé avoir eu connaissance de cette cellule de crise que par voie de presse. Aucune correspondance n’a été adressée au syndicat. Pour eux, le non-respect des formes administratives démontre un profond manque de respect pour les policiers qui revendiquent le droit constitutionnel de créer un syndicat et d’avoir de meilleures conditions de travail.

 » Les policiers ne sont pas des renégats ni des terroristes, le haut commandement de la PNH doit cesser de les traiter avec déshonneur comme cela se fait depuis la création de l’institution. Nous avons fait acte de présence pour témoigner notre bonne foi et prouver que les policiers du SPNH ne sont pas des fauteurs de troubles », a fait savoir l’un de leurs avocats.

Par ailleurs, le Commandant en Chef a.i. de la PNH Rameau NORMIL, a entamé , vendredi 21 février 2020, dans la soirée, une série de visites pour s’enquérir des conditions dans lesquelles évoluent les agents de la Police Nationale d’Haïti dans les Commissariats, sous-commissariats et points de contrôle , au niveau de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Le problème des équipements , le salaire, la Police d’assurance , la carte de débit, les dortoirs, l’état physique de certaines infrastructures policières, les avantages sociaux , la question de grade , la protection et la prise en charge des policiers victimes dans l’exercice de leur métier, tout ceci a été abordé lors de ces visites. Le Commandant en chef a.i. dit vouloir maintenir de très bonnes relations avec ses troupes.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *