Saturday, October 24, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti – Le PM de facto qualifie « d’inopportun » le niveau d’alerte 4 des Etats-Unis suggérant à ses ressortissants de s’abstenir de voyager vers Haïti

By admin , in ACTUALITÉS , at March 10, 2020 Tags: ,

Avec le niveau 4, l’administration Moise-Jouthe rejoint celle des pays tels que l’Irak, le Yémen, le Sud-Soudan, la Syrie, la Somalie, l’Afghanistan et la Libye, qui ont été en guerre, et ces derniers jours la Chine, avec la propagation du nouveau coronavirus Covid-19.

Alors que les actes de banditisme, de kidnapping, de viols, d’assassinat… continuent en Haïti, le gouvernement illégitime du Premier Ministre Joseph Jouthe a qualifié d’inopportun le retour du pays au niveau d’alerte 4 des États-Unis, suggérant à ses ressortissants de s’abstenir de se rendre dans cette nation des Caraïbes, la plus pauvre de l’hémisphère et actuellement la plus corrompue de la région avec l’absence du pouvoir législatif et un omniprésent président dirigeant par décret et ou arrêté faisant fi des lois de la République.

Mardi 10 mars 2020 ((rezonodwes.com))–Le Premier ministre Joseph Jouthe qui venait tout juste de recevoir la visite de l’ambassadrice américaine, après son intronisation illégale et inconstitutionnelle à la Primature, a déclaré que « ce n’est pas le moment » pour appliquer une telle mesure de restriction de voyage envers Haïti, et a appelé à sa réévaluation par les autorités américaines.

Selon l’alerte du Département d’État américain, les enlèvements sont très répandus en Haïti et les crimes tels que les vols à main armée et les vols de voitures prolifèrent.

L’alerte des américains ayant apporté un ferme soutien au président Jovenel Moise, présumé indexé dans des actes de corruption et d’exactions sur la population, mentionne également les manifestations, les incendies de pneus, les barrages routiers, ainsi que les ressources policières limitées pour répondre aux incidents criminels.

Le PM Jouthe qui s’est fait passer pour le premier des policiers en promettant d’obéir aveuglément aux ordres du président Jovenel Moise, a affirmé qu’ il était au courant des intentions de l’administration de Washington il y a plusieurs semaines. « J’ai parlé avec le Département d’Etat, le Trésor américain et la Maison Blanche pour leur demander de reconsidérer, malheureusement, cela a été rendu public« , a-t-il dit.

Il est important de souligner que la nouvelle alerte aux voyages soulève des soupçons à un moment où le gouvernement américain a réitéré son soutien au président Jovenel Moise, malgré le fait que, selon ses détracteurs, il a installé une administration illégitime unilatéralement et sans parvenir à un accord politique.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *