Samedi 21 mars 2020 ((rezonodwes.com))–La frontière entre Dajabón et Ouanaminte s’est réveillée vendredi totalement vide et préoccupée après l’annonce faite par Haïti de deux cas positifs officiels de coronavirus sur son territoire.

En effet, le président Jovenel Moïse, bien entouré, a confirmé jeudi les deux premiers cas de coronavirus dans le pays, quelques jours après avoir décrété la fermeture de sa frontière avec la République dominicaine et la suspension des voyages aériens vers et depuis l’Europe et l’Amérique latine.

Jeudi, depuis le siège de la présidence, Moïse a décrété l’état d’urgence sans l’approbation d’un parlement qu’il a lui-même déclaré « caduc« , le 13 janvier et a ordonné la fermeture des écoles et des usines à partir de vendredi. En outre, le président a interdit les réunions avec plus de 10 personnes.

Leave a comment

Your email address will not be published.