Friday, August 12, 2022
Ann ret konekte ak Peyi w


Sans les symptômes manifestes de la pandémie, Jouthe demande à ses ministres de facto d’aller subir des tests de dépistage du covid-19

By admin , in ACTUALITÉS , at April 7, 2020 Tags: ,

Des résultats que personne, probablement, ne saura jamais, c’est Haïti, tout bagay se mistè, se kachotri, se cho òf…Mais au fond, un premier-ministre peut-il exiger des ministres, des secrétaires d’Etat et des fonctionnaires, comme des enfants, qu’ils soient tenus d’aller subir un test de dépistage d’une maladie quand ceux-ci n’étaient pas obligés d’avoir un décharge important de leur gestion de la chose publique.

Incapable de veiller sur la santé de la Gourde – 100 Gourdes pour 1.00 $ – notre devise nationale, qui a dégringolé au plus bas niveau depuis plus d’un siècle, le premier-ministre de facto s’intéresse à la santé de ses ministres illégitimes, alors que celui-ci affirmait auparavant que des tests de dépistage du Covid-19 s’appliquent uniquement à ceux présentant des signes symptomatiques d’une infection par l’agent porteur du virus. Et l’ensemble de la population, que faire pour calmer les inquiétudes ? Les tests s’effectuent-ils toujours au compte goutte ou simplement pour les VIP ?

Jovenel Moise suspend (provisoirement) l’enregistrement et la délivrance des cartes illégales Dermalog

Lundi 6 avril 2020 ((rezonodwes.com))–« Les membres du cabinet ministériel d’Haïti et d’autres fonctionnaires commencent lundi à subir des tests de diagnostic par Covid-19« , a annoncé le chef du gouvernement de facto, Joseph Jouthe.

L’Ingénieur Jouthe a déclaré que les diagnostics permettront d’identifier les personnes qui doivent être mises en quarantaine et qui pourront travailler à distance ou en rotation.

Finalement, se rendant à l’évidence, le PM du deuxième gouvernement de facto du président Jovenel Moise, a indiqué la suspension des activités d’enregistrements et de délivrance de cartes d’identité illégales Dermalog. Selon le premier-ministre, une intense controverse a été soulevée par l’affluence des gens dans les bureaux de l’ONI, alors qu’un arrêté présidentiel faisait écho de distance sociale à maintenir durant la crise sanitaire de coronavirus.

Joseph Jouthe a souligné que d’autres mesures sans les énumérer, sont envisagées au niveau gouvernemental, qui visent à réduire l’impact de Covid-19, une maladie présentant des signes de transmission locale, selon les autorités sanitaires.

Il est important de noter que la situation est très complexe en Haïti pour plus de 60 % de la population, qui vit en dessous du seuil de pauvreté et a besoin du marché informel pour survivre.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *