Haïti – Insécurité: Barricadés depuis plus d’un mois par des séparateurs, les caïds de Village de Dieu tuent des passants et sèment la terreur.

“Je suis journaliste et je vis à Carrefour. Ce matin, j’ai pas pu me rendre à mon travail car les hommes de Village de Dieu me l’ont carrément
interdit”,se désole une consoeur travaillant dans une station de radio se trouvant à Pétion-Ville.

La situation se présente ainsi depuis le week-end écoulé. La troisième circonscription de Port-au-Prince est presque déserte. Les gens l’évitent car les bandits y font chanter leurs armes depuis des jours tuant comme bon leur semble des civils.

“J’ai été contraint moi aussi de rebrousser chemin ce matin car les détonations faisaient craindre un véritable carnage. Je travaille en ville, et cela fait plusieurs jours que j’ai laissé mon espace de travail car je ne veux pas être victime de balles perdues “,explique un citoyen très connu du pays requérant l’anonymat.

Dimanche 12 avril, une fusillade à Portail Léogâne a fait une dizaine de morts et des blessés graves selon cette même personne. Plusieurs chauffeurs assurant le trajet Portail léogane-Clercine sont parmi les blessés, selon nos informations. Les riverains ont pointé du doigts les bandits du village. Quoique privés de leur liberté de quitter le village, ils font couleur le sang et des larmes.

A lire aussi :

Covid-19: le RDNP se donne à fond dans la lutte

Leave a comment

Your email address will not be published.