Des promesses et encore des promesses…mais qui viendra effectivement renforcer la loi sur le cabotage afin d’assurer une vraie surveillance des ports pour décourager toute expédition risquée en haute mer vers les rivages de Bahamas, de Turks and Caicos ou encore des plages de la Floride.

Des séances de formation à l’intention des employés du Service maritime et de Navigation d’Haïti, la numérisation du système d’information de l’institution, le rallumage des 16 phares de signalisation maritime figurent dans le carnet des perspectives de la nouvelle équipe du SEMANAH, selon son directeur Éric Prévost Junior.

que c’était bien utile le phare de La Pierre

Mercredi 15 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Aux commandes du Service maritime et de Navigation d’Haïti depuis plus de six mois, après un second retour, Éric Prévost Junior annonce, le mardi 14 avril, un ensemble de projets visant à réorganiser cette institution. Le responsable du SEMANAH envisage d’activer le système de surveillance maritime. En ce sens, les 16 phares installés dans les zones côtières haïtiennes seront rallumés en vue de prévenir les obstacles en haute mer, a-t-il promis.

Le directeur général du SEMANAH envisage de relancer sous peu le projet visant à créer l’institut national de formation maritime. Cette initiative, selon le numéro 1 du SEMANAH, en phase embryonnaire, sera effective grâce à la contribution des partenaires. La Banque caribéenne de Développement, la Direction générale des Impôts, la Mairie de Cabaret, la communauté de cette ville ont mis tout leur poids dans la balance pour la concrétisation de ce projet en disposant de trois carreaux de terre, a souligné Prévost Junior.

Dans la foulée des initiatives, le patron du SEMANAH annonce le programme de balisage du port de Port-au-Prince. Une démarche, selon le responsable, qui répond aux normes internationales de standardiser le système maritime haïtien.

La situation du phare de Mole Saint-Nicolas sera également adressée, informe le directeur général du SEMANAH. Des travaux seront engagés en vue de remettre en service le phare, a-t-il promis.

Au Cap-Haitien, des équipes de la direction sécuritaire du SEMANAH seront dépêchés en vue  de procéder au rallumage du phare de la deuxième du pays. Le responsable entend poursuivre des réformes au sein du SEMANAH qui, après son départ en avril 2017, s’était arrêtée, a-t-il déclaré.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Leave a comment

Your email address will not be published.