Une forte rumeur circulant dans les médias sud-coréens rapporte que le dictateur nord-coréen pourrait être en état de mort cérébrale après une opération.

Jeudi 23 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Depuis les Etats-Unis, le président Donald Trump souhaite tout le meilleur à Kim Jong Un face aux doutes sur l’état de santé du dirigeant nord-coréen, mais les tensions entre les deux pays ne se sont pas apaisées, le pays coréen ayant assuré qu’il revenait sur la possibilité de procéder à des essais nucléaires et déclaré qu’il abandonnerait les essais si les Etats-Unis assouplissaient leurs sanctions.

Les médias d’Etat nord-coréens n’ont pas mentionné le leader de leur pays, au lendemain d’intenses spéculations internationales sur son état de santé, qui ont conduit à son absence lors d’une grande fête la semaine dernière.

L’agence de presse officielle de la Corée du Nord KCNA, tout comme le parti au pouvoir et le journal d’État Rodong Sinmun, n’ont donné aucune indication sur le leader du pays dans les dépêches de routine.

L’absence du dirigeant nord-coréen sur les photographies officielles des célébrations du 15 avril pour le 108e anniversaire de la naissance de son grand-père et fondateur du régime au pouvoir Kim Il Sung a alimenté les spéculations sur son état de santé.

Mais au cas où quelque chose arriverait ? Qui succéderait au dirigeant nord-coréen ? se demande CNN. Tout indique que la tradition familiale veut que sa sœur Kim Yo Jong, décrite comme une femme « impitoyable », puisse remplacer le dirigeant nord-coréen en cas de décès de ce dernier.

Affaire à suivre !

Leave a comment

Your email address will not be published.