Haïti, jusqu’à lundi soir 27 avril, A la veille, a enregistré 76 cas positifs de Covid-19, six morts et huit personnes récupérées, selon les autorités sanitaires.

Mardi 28 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Les experts en Haïti ont prédit mardu une multiplication des infections au coronavirus SRAS-CoV-2 dans les semaines à venir, principalement dans les quartiers pauvres et dans les le monde des transports en commun.

Junot Felix, spécialiste des systèmes de santé, a déclaré mardi à Alter Radio que le nombre de cas positifs pourrait augmenter dans les endroits qui accueillent traditionnellement de nombreuses personnes, et a « prédit un pic de la pandémie en mai prochain« .

Cependant, M. Félix a estimé que dans les pays tropicaux comme Haïti, le niveau d’infection ne sera pas le même que dans d’autres régions du monde. La lumière du soleil et la chaleur sont des facteurs qui doivent être pris en compte dans la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré le professeur de l’Université d’État d’Haïti.

De même, Dr. Félix émis des réserves sur le nombre de décès possibles donné par les autorités sanitaires, et en se basant sur des recherches étrangères.

Selon lui, de nombreuses études menées sur Haïti ne sont pas fiables, car les équipes scientifiques étrangères n’ont pas une connaissance approfondie de la sociologie du pays.

« La plupart du temps, ces études sont des prédictions statistiques visant à établir un modèle. Personne ne sait combien de personnes vivent en Haïti pour faire une telle déduction. Le dernier recensement en Haïti en 2003 était truffé de problèmes méthodologiques« , a-t-il spécifié.

La semaine dernière, les responsables de la santé ont prédit que dans le pire des cas, 86 % des quelque 12 millions de citoyens tomberont malades à cause du Covid-19, et que quelque 20 000 personnes y perdront la vie. Ils ont également prédit des milliers de décès dans les mois à venir, si la population ne respecte pas les directives sanitaires, pratique la distanciation sociale, se lave fréquemment les mains et reste chez elle.

Toutefois, il ont souligné que d’autres paramètres sont désormais pris en compte dans la lutte contre la pandémie, notamment dans les pays qui ont reçu un traitement massif contre la tuberculose, le paludisme et dans les zones de chaleur intense.

Leave a comment

Your email address will not be published.