« C’est une force lorsque les manifestants, encadrés par des forces de l’ordre, marchent pour un avenir meilleur« . GWB

Mercredi 3 juin 2020 ((rezonodwes.com))–L’ancien président George W. Bush a rompu mardi son silence sur George Floyd, en écrivant dans une longue déclaration que lui et sa femme Laura sont « angoissés » par « l’étouffement brutal » de l’homme de Minneapolis et « troublés par l’injustice et la peur qui étouffent notre pays ».

Bush a écrit que c’est un « échec choquant » que de nombreux Afro-Américains « soient harcelés et menacés dans leur propre pays ».

Il a poursuivi : « La doctrine et les habitudes de supériorité raciale, qui ont jadis failli diviser notre pays, menacent toujours notre Union. Les réponses aux problèmes américains se trouvent dans le respect des idéaux américains – de la vérité fondamentale selon laquelle tous les êtres humains sont créés égaux et dotés par Dieu de certains droits ».

Il a également fait l’éloge des manifestants qui défilaient dans le pays : « C’est une force lorsque les manifestants, encadrés par des forces de l’ordre, marchent pour un avenir meilleur », a-t-il écrit.

Il n’a cependant pas d’éloge pour les pillards, écrivant : « Beaucoup doutent de la justice de notre pays, et avec raison. Les Noirs voient la violation répétée de leurs droits sans que les institutions américaines ne réagissent de manière urgente et adéquate. Nous savons qu’une justice durable ne sera rendue que par des moyens pacifiques. Le pillage n’est pas une libération, et la destruction n’est pas un progrès« .

Leave a comment

Your email address will not be published.