Monday, January 25, 2021
Ann ret konekte ak Peyi w


Flashback – 27 février 2018. Dr. Suzan D. Page de la Minujusth se prononce sur le dossier Petro Caribe : Jovenel Moise fâché est « autorisé » à la déclarer persona non grata pour faire place à La Lime, le 1er août 2018

By admin , in ACTUALITÉS , at July 14, 2020 Tags: , , ,

« La Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) salue le fait que des juges aient été chargés d’instruire les plaintes concernant le dossier Petro Caribe« , ce bout de phrase de Susan D. Page de la Minujusth a fait bleuir Jovenel Moise criant à « l’ingérence! » et voyant vraisemblablement de gros intérêts menacés. Depuis lors, madanm’lan fèmen bouch li, – une diplômée de Harvard University – jusqu’à son remplacement par l’américaine Helen La Lime dénoncée pour être constamment en lune de miel avec le régime Tèt Kale et un président inculpé de corruption et de détournement de fond du trésor public et index dans la dilapidation de fond Petro Caribe. Par-dessus le marché, il serait devenu, selon des organismes de droits humains, le Chef Suprême et Effectif des Gangs Fédérés G9 qui assassinent et tuent également des enfants.

Nous avons bien dit « autorisé », car le président Jovenel Moise n’a pas une large légitimité nationale pour mobiliser la quasi-totalité du peuple dans sa prise de décision de renvoi d’un diplomate de l’ONU. C’était un faire-semblant pour être aujourd’hui à ce stade.

Mardi 14 juillet 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–https://rezonodwes.com/2018/02/27/la-minujusth-se-prononce-sur-le-dossier-petro-caribe/

La Minujusth se prononce sur le dossier Petro Caribe, une toute première depuis février 2018

Dans le communiqué PIO/PR/04/02-2018, la MINUJUSTH salue la nomination de juges d’instruction dans le cadre du dossier Petro Caribe et appelle les autorités à faire de même pour Lilavois et Grand Ravine

Port-au-Prince, mardi 27 février 2018 ((rezonodwes.com))– Dans le cadre de son mandat d’accompagnement du Gouvernement Haïtien dans le renforcement des institutions d’état de droit, de continuation du développement des capacités de la Police Nationale et des services correctionnels haïtiens, de suivi de la situation en matière de droits humains, d’en rendre compte et de l’analyser,  la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) salue le fait que des juges aient été chargés d’instruire les plaintes concernant le dossier PetroCaribe, déposées par des particuliers devant le Tribunal de première instance de Port-au-Prince les 29 janvier et 20 février 2018 respectivement.

Selon un rapport récemment publié par Transparency International, Haïti est classé comme le pays le plus corrompu de la région des Caraïbes et à la 23ème place des moins bien notés (157) sur 180 pays interrogés sur la perception de la corruption dans leur pays.

« Je salue l’initiative et le rôle actif des citoyens haïtiens et de la société civile engagés dans la lutte contre la corruption et l’impunité. Leurs actions démontrent que la population défend l’obligation de rendre des comptes ainsi que la justice », a déclaré la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies (RSSG) et chef de MINUJUSTH, Susan D. Page.

La Mission regrette toutefois qu’aucun juge d’instruction n’ait été chargé d’examiner les allégations de violations des droits humains commises par des unités de la Police Nationale Haïtienne (PNH) à Lilavois le 12 octobre 2017, au cours desquelles au moins une personne a été tuée, ainsi qu’à Grand Ravine le 13 novembre 2017, où huit civils auraient été sommairement exécutés, en plus des deux officiers de la PNH tués.

« J’appelle les autorités compétentes à procéder sans plus tarder à l’assignation de juges d’instruction dans ces deux affaires, comme le prévoit la loi », a indiqué Madame Page.

Écartée de la Minujusth, Susan Page nommée conseillère spéciale pour l`état de droit!


Les vives récriminations du pouvoir Tet Kale 2, après une note évoquant le dossier Petro-Caribe, ont eu raison de la Représentante spéciale du Secrétaire général en Haïti et cheffe de la Minujusth. La diplomate américaine a donc été nommée Conseillère spéciale pour l’état de droit dans les pays post-conflit

Mardi 7 mai 2018 ((rezonodwes.com))– Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé la nomination de Mme Susan D. Page, des États-Unis, comme Conseillère spéciale pour la mise en œuvre des recommandations de la Cellule mondiale de coordination des activités liées à la promotion de l’état de droit.  Mme Page était Représentante spéciale du Secrétaire général en Haïti, où elle a lancé la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice (MINUJUSTH).

Comme Conseillère spéciale, Mme Page appuiera la mise en œuvre des recommandations de la Cellule mondiale de coordination des activités policières, judiciaires et pénitentiaires de promotion de l’état de droit au lendemain de conflits et d’autres crises.  Créé en 2012, la Cellule mondiale veille à une réponse coordonnée et cohérente des Nations Unies aux demandes d’appui au secteur de l’état de droit, formulées par les pays.

Mme Page a eu une carrière remarquable aux Nations Unies et au Département d’État américain.  Elle était Représentante spéciale adjointe pour l’état de droit à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et a été le premier Ambassadeur des États-Unis au Soudan du Sud, avant de devenir Ambassadeur par intérim auprès de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique.

Mme Page a aussi occupé le poste de Conseillère principale au Bureau de l’Envoyé spécial américain pour le Soudan et le Soudan du Sud et Sous-Secrétaire d’État chargée des affaires africaines. Aux Nations Unies, elle a également été Directrice du Groupe de l’état de droit de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) et Conseillère juridique principale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le Soudan et le Rwanda.

Mme Page est titulaire d’un doctorat en droit de la « Harvard Law School » et d’une licence en anglais, avec grande distinction, de l’Université du Michigan.

Née à Chicago, elle est mariée et mère d’un enfant.

https://rezonodwes.com/2018/04/05/minujusth-honnie-par-les-tet-kale-susan-page-se-fait-invisible/

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *