Des signaux clairs pour la mission multinationale

Les spécialistes notent une certaine accélération dans les préparatifs visant le déploiement de la mission multinationale de soutien à la sécurité.
Hier les conseillers présidents ont eu des échanges par vision conférence avec le président kenyan. La semaine écoulée c’était avec le Premier Ministre, Gary Conille, que le président Ruto avait eu des échanges.
En début de semaine une délégation,  conduite par l’inspecteur général en chef, avait eu à Naerobie  des échanges avec leur homologues kényans sur le plan d’opération de la mission.
En ce qui a trait au financement le  secrétaire d’État américain a autorisé hier le décaissement de 109 millions de dollars destinés à l’acquisition de matériels et d’équipements pour la mission. Pour le spécialiste en relation internationale, M. Fritz Dorvilier, les États Unis et le Canada sont les seuls ayant une volonté manifeste de venir en aide à Haïti. Il note qu’aucun autre pays de l’ OEA n’a envisagé de contribuer à la mission.
Dans le même temps le gouvernement a ordonné que les militaires  des forces armées d’Haïti soient mis en condition de guerre.
En début de semaine les unités d’élites de la Police, ont été renforcées avec 455 nouveaux membres. Il ne s’agit pas de nouveaux policiers mais des policiers ayant bénéficié de la formation requise pour intégrer les unités d’élites notamment Swatt, Cimo, BLTS, UTAG , BOID, BRI.
En outre le président du conseil de transition, M. Edgard Leblanc, a  évoqué la nécessité de remettre en selle le service d’intelligence pour appuyer l’effort des policiers et soldats.
Des signaux clairs sont envoyés après les atermoiements    de plus d’un an.

LLM / radio Métropole Haïti

The post Des signaux clairs pour la mission multinationale appeared first on METROPOLE.