Friday, October 18, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Insécurité à Martissant: Printemps Bélizaire lance un cri d’alarme

Le député Printemps Belizaire exprime sa préoccupation face au climat d’insécurité qui s’installe dans la 3e circonscription de Port-au-Prince, particulièrement à…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at August 3, 2019 Tags: ,

Le député Printemps Belizaire exprime sa préoccupation face au climat d’insécurité qui s’installe dans la 3e circonscription de Port-au-Prince, particulièrement à Martissant. Le parlementaire appelle à l’adoption de mesures visant à garantir la sécurité des riverains ainsi que les automobilistes.

Des automobilistes pris entre l’embouteillage et l’insécurité, des eaux boueuses, des tonnes de fatras… les usagers de la route la 3e circonscription de Port-au-Prince ont connu le calvaire durant cette semaine. Un tableau sombre. Une triste réalité qui préoccupe au plus haut point le député de cette circonscription.

« Depuis plusieurs jours, l’avenue Bolosse est complètement déserte. Des citoyens ont abandonné leur domicile face à la terreur des gangs », se plaint Printemps Bélizaire. Le parlementaire appelle les autorités policières à prendre toutes les mesures nécessaires en vue de garantir la sécurité des vies et des biens dans le sud de Port-au-Prince.

Bélizaire espère la fin de cette situation de peur et de violence. « Fòk van san sa a fèmen nan 3e sikonskripsyon an », déclare le député Belizaire. Le parlementaire du parti Fanmi Lavalas dénonce l’absence totale de l’Etat dans ces zones réputées dangereuses, une attitude qui, selon lui, favorise la prolifération des gangs.

Rappelons que depuis plusieurs jours, un climat de tension règne dans la zone du Bicentenaire jusqu’à Martissant. La liste des victimes s’allonge. Le policier Salomon Saint-Louis et l’infirmière tuée à « Pon Breya », sont les dernières en date.

Plusieurs tentatives de détournement de camions de marchandises par des individus armés ont été déjouées par les forces de l’ordre.

Citoyens et automobilistes sont de plus en plus terrorisés par des groupes armés qui imposent leur loi, face à une police visiblement impuissante. Notons que la route de Martissant, sud de Port-au-Prince, mène a au moins 4 départements du pays.

Source: Loop HAITI