23 Septembre 1887. Un tremblement de terre secoua la région septentrionale d’Haïti

“Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir”, disait Aimé Césaire. Voici l’éphéméride du 23 septembre 2020

Ce tremblement de terre occasionna des dégâts dans toutes les zones de la région septentrionale, du Môle Saint Nicolas à Fort-Liberté. Dans un communiqué publié dans le Moniteur du 6 octobre 1887, le gouvernement du président Salomon fit état de maisons « lézardées » à Port-de Paix, de « 126 maisons détruites » au Môle Saint Nicolas, de « pertes » au Limbé et à la Grande Rivière du Nord.

23 septembre 1831 Loi consacrant la fondation de Pétion-Ville

Le projet de faire de cette ville, située au flanc des montagnes de la Coupe et dédiée au président Alexandre Pétion, la capitale d’Haiti n’a jamais été réalisé. Pendant longtemps, Pétion-Ville fut une sorte de ville dortoir; aujourd’hui, elle s’impose par elle-même devenant un centre d’affaires très florissant.

Le saviez vous ?

New York a un musée entièrement dédié au sexe !

Le musée de l’érotisme (Museum of Sex), fondé en 2002 par Michael Glucka, a pris un sujet qui est souvent tabou dans la société et l’a présenté sous la forme d’une exposition éducative et informative avec une atmosphère sexy et légèrement illicite au coeur de la ville de New York. En effet, le musée, connu aussi sous le nom de MoSex, s’efforce d’informer le public sur l’histoire, l’évolution et l’importance culturelle de la sexualité à travers les âges.

Pensée du jour

L’échec est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente. Henry Ford

En savoir plus :

Météo Haïti: les prévisions pour ce Mercredi 23 Septembre 2020

Météo Haïti: les prévisions pour ce Mercredi 23 Septembre 2020

La météo du jour sur juno7 avec Chrisnette Saint Georges.

Port-Au-Prince,Haïti.- Nous vous présentons les nouvelles pour ce mercredi 23 Septembre 2020. Voici les prévisions pour Haïti, pour Port-au-Prince et les villes de province . Aussi la tendance pour les deux prochains jours.


En savoir plus :

Haïti: L’essentiel de l’actualité du mercredi 23 septembre 2020

Haïti: L’essentiel de l’actualité du mercredi 23 septembre 2020

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

En guise d’installation, l’Exécutif procède à la présentation des nouveaux membres du CEP

Prévu pour 2h de l’après-midi, ce rendez-vous tant attendu a accumulé de longues minutes de retard. Le Palais National entendait laisser le temps aux 9 nouveaux conseillers électoraux de prêter serment par devant la Cour de Cassation de la République selon le vœu de la Constitution. Une partie du programme de la journée n’a pas été respectée pour des raisons qui restent floues. La Cour de Cassation n’a pas encore communiqué les raisons officielles de ce contretemps.

Haïti: Levée de bouclier contre la formation du nouveau CEP

La décision du président Jovenel Moïse de nommer les 9 nouveaux conseillers électoraux soulèvent la colère des dirigeants de partis politiques de l’opposition. Des structures comme le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) et le Mouvman Twazyèm Vwa (MTVAyiti) dénoncent la formation illégale du nouveau Conseil Électoral Provisoire. Ces organisations politiques de l’opposition n’en finissent pas de dénoncer une violation grave de la Constitution au regard de la mission des nouveaux conseillers électoraux nommés par arrêté présidentiel du vendredi 18 septembre 2020.

La FBH demande à la Cour de Cassation de surseoir à la prestation de serment des nouveaux membres du CEP

Alors que la cérémonie d’investiture des neuf membres du CEP est prévue ce mardi après-midi au Palais National, des secteurs continuent d’élever la voix pour dénoncer le caractère inconstitutionnel de l’arrêté nommant les membres du CEP. D’autres secteurs entreprennent des actions pour tenter de stopper les actes anti-constitutionnels de l’exécutif. En effet, la Federation des Barreaux d’Haiti (FBH) a adressé une correspondance à la Cour de Cassation pour demander aux juges de ne pas organiser la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres du Conseil Electoral Provisoire.
Juno7 publie dans son intégralité la correspondance de la FBH à la cour de Cassation.

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur l’affichage des prix des produits en gourde

En présence des ministres de l’économie et des finances, Michel Patrick Boisvert ,du commerce et de l’industrie, Jonas Coffy et du gouverneur de la BRH Jean Baden Bubois, le chef du gouvernement, Joseph Jouthe a signé, ce mardi 22 septembre, un protocole d’accord avec le président de la Chambre de Commerce et d’industrie (CCIH), Bernard CRAAN sur la mesure d’affichage des prix des produits en gourde sur tout le territoire national.

L’APP n’honore plus ses obligations envers les propriétaires de stations-service, l’ANAPROSS indignée

Malaise au sein du secteur pétrolier en Haïti. Depuis le 1er août 2020, l’Association professionnelle du Pétrole (APP) a décidé de ne plus honorer ses obligations contractuelles envers les propriétaires des stations, distributeurs des produits pétroliers, en cessant de verser la remise communément appelée ristourne ou loyer. Cette décision met l’ANAPROSS, comprenant actuellement 133 propriétaires totalisant 257 stations-service, dans tous ses états jusqu’à la pousser à écrire au Ministre des Finances et de l’Economie, Michel Patrick Boisvert pour exprimer ses frustrations.

Le conseil exécutif de l’UEH n’approuvera aucune évaluation académique à l’EDSEG

Dans une résolution datant du 21 septembre, le Conseil exécutif de l’UEH a annoncé qu’il n’approuvera aucune évaluation académique à l’Edseg jusqu’à l’installation de la commission de restructuration. Les signataires de cette résolution ont invité, du même coup,  le secrétaire général, l’assistant directeur et les membres du comité directeur du Conseil des professeurs de l’Edseg à une rencontre au rectorat le 24 septembre 2020 à 11 h AM.

Trafic d’armes: deux individus arrêtés, 5 pistolets et des munitions saisis en l’espace de 72 heures

La mobilisation des autorités douanières et de la Police Nationale d’Haïti continue de donner des résultats. Cette mobilisation permet aux autorités de faire des saisies presque chaque semaine. C’est ainsi que deux individus, deux femmes, ont été appréhendés le lundi 21 septembre 2020 après que les brigadiers dépêchés au bureau de Douane du Cap-Haïtien ont saisi 2500 unités de cartouches de calibre 12. Une autre saisie a été effectuée à Saint-Marc, département de l’Artibonite, durant le week-end écoulé. Les agents de la brigade déployée au port de Saint-Marc ont procédé entre le 18 et le 20 août 2020, à la saisie de 5 pistolets de calibre 9 mm et de 464 cartouches dont 275 unités de calibre 9mm.

Le taux de référence de la BRH pour ce mercredi 23 septembre 2020

Le taux de référence de la BRH pour ce mercredi 23 septembre 2020 est de 75,98 gourdes pour un dollar.

Ce taux de référence, précise la Banque de la République d’Haïti(BRH), est calculé en fonction des transactions et opérations d’achat de dollars effectuées la veille sur le marché des changes.

Ce taux de référence est toujours disponible sur le site de la BRH, et sur le compte Twitter @BRHhaiti.

En savoir plus:

En guise d’installation, l’Exécutif procède à la présentation des nouveaux membres du CEP

En guise d’installation, l’Exécutif procède à la présentation des nouveaux membres du CEP

Le président Jovenel Moïse a fait la présentation des nouveaux membres du Conseil Électoral Provisoire et a remis à chacun des membres une copie de l’ampliation ce mardi au Palais National.

Port-au-Prince, Haïti.- Prévu pour 2h de l’après-midi, ce rendez-vous tant attendu a accumulé de longues minutes de retard. Le Palais National entendait laisser le temps aux 9 nouveaux conseillers électoraux de prêter serment par devant la Cour de Cassation de la République selon le vœu de la Constitution. Une partie du programme de la journée n’a pas été respectée pour des raisons qui restent floues. La Cour de Cassation n’a pas encore communiqué les raisons officielles de ce contretemps.

Ce qui était annoncé en grande pompe comme une cérémonie d’investiture des nouveaux membres du CEP s’est finalement transformée en une présentation au public et une remise de copie des ampliations à chacun des nouveaux conseillers, aui n’ont pu prêter serment devant la plus haute instance de justice du pays.

Le président Jovenel Moise, à l’occasion de la présentation des nouveaux conseillers électoraux à la nation, les a appelé à accomplir leur travail avec courage, neutralité et impartialité. Le chef de l’État a rappelé que le Conseil Électoral Provisoire est un outil important dans la préservation de l’équilibre démocratique.

En guise d’installation, l’Exécutif procède à la présentation des nouveaux membres du CEP

« En acceptant de devenir membre de ce Conseil Électoral vous faites un acte de courage pour lequel la République vous sera éternellement reconnaissante » a martelé le président Jovenel Moïse en s’adressant à ses hôtes tout en mettant l’accent sur le contexte difficile de la présentation des nouveaux conseillers électoraux.

« Vous devez vous attendre aussi à être calomniés et contestés dans la conjoncture actuelle » prophétise le président Jovenel Moïse précisant que les élections restent la voie idéale pour accéder au pouvoir.
L’exécutif est déterminé à doter le Conseil Électoral Provisoire des moyens nécessaires pour organiser les prochaines élections selon le président Jovenel Moise qui exhorte le ministre de la justice et la police nationale à prendre des dispositions pour assurer la sécurité de tous les conseillers électoraux.

Le conseiller électoral Patrick Numas, qui s’est exprimé au nom du CEP, promet d’assumer dans la stricte indépendance la responsabilité d’organiser un scrutin loyal et impartial. Il balaye les doutes formulés sur les membres composant le nouveau collège électoral.

Cette présentation a eu lieu en présence du premier ministre Joseph Jouthe, de plusieurs ministres dont celui des Affaires Étrangères et des Cultes Claude Joseph, de nombreux secrétaires d’État et des membres du Corps Diplomatique.
Toutefois l’ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michèle Sison, et la cheffe du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH), Helen Meagher LaLime, n’ont pas été remarquées.

En savoir plus:

l’APP n’honore plus ses obligations envers les propriétaires de stations-service, l’ANAPROSS indignée

l’APP n’honore plus ses obligations envers les propriétaires de stations-service, l’ANAPROSS indignée

L’Association professionnelle du Pétrole (APP) n’honore plus ses obligations contractuelles envers les propriétaires de stations-service, l’Association Nationale des Propriétaires de Station Service (ANAPROSS) se dit indignée.

Malaise au sein du secteur pétrolier en Haïti. Depuis le 1er août 2020, l’Association professionnelle du Pétrole (APP) a décidé de ne plus honorer ses obligations contractuelles envers les propriétaires des stations, distributeurs des produits pétroliers, en cessant de verser la remise communément appelée ristourne ou loyer. Cette décision met l’ANAPROSS, comprenant actuellement 133 propriétaires totalisant 257 stations-service, dans tous ses états jusqu’à la pousser à écrire au Ministre des Finances et de l’Economie, Michel Patrick Boisvert pour exprimer ses frustrations.

Selon l’ANAPROSS, représentée notamment par Shandhorse Mr. Marc Andre DERIPHONSE President, Me Jean René MICHEL, Secrétaire et Mr. Jose Pablo SYLVAIN Vice-President, les compagnies pétrolières réunies au sein de l’Association professionnelle du Pétrole agissent ainsi prétextant que le gouvernement a réduit considérablement leurs revenus en modifiant les éléments de la structure de prix des produits pétroliers

“Ce comportement réactionnaire, abusif, déloyal et rébarbatif des compagnies pétrolières n’a d’autre but, à notre avis, que de tenter de décapitaliser les propriétaires des stations qui ont consentis d’efforts et de sacrifices énormes non seulement pour construire leur station mais aussi distribuer les produits pétroliers dans tous les recoins du pays en dépit du risque existant et créant ainsi des emplois”,explique l’ANAPROSS qui souligne que la remise ou ristourne est cette allocation préétablie et fixée de commun accord dans les contrats liant les distributeurs aux compagnies pétrolières, calculée sur la base de chaque gallon de carburant vendu permettant ainsi aux distributeurs d’amortir leur investissement.

L’ANAPROSS exige des actions et annonce une possible suspension

Selon les propriétaires des stations-service, cette situation présage le pire pour eux. Si rien n’est fait pour pallier à ce problème dans un délai record, ils affirment qu’ils seront dans l’incapacité de placer des commandes de carburants auprès des compagnies. Cette situation entrainera, de l’avis de l’ANAPROSS, des conséquences sur la vie nationale notamment la population en proie déjà à des difficultés de toutes sortes.

“Ne pouvant contester la décision du gouvernement les compagnies pétrolières tentent à nous faire payer la peau cassée créant ainsi des troubles dans le pays car elles savent pertinemment que les propriétaires des stations ne vont pas rester les bras croisés”,explique l’ANAPROSS ajoutant que cette démarche loin d’être une grève de Patron s’inscrit dans la perspective non seulement de défendre ses droits et intérêts et le respect des contrats mais aussi de prévenir cette crise qui se dessine à l’horizon et dont les compagnies pétrolières seront les seules responsables.

En savoir plus:

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur l’affichage des prix des produits en gourde

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur l’affichage des prix des produits en gourde

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur l’affichage des prix des produits en gourde

En présence des ministres de l’économie et des finances, Michel Patrick Boisvert ,du commerce et de l’industrie, Jonas Coffy et du gouverneur de la BRH Jean Baden Bubois, le chef du gouvernement, Joseph Jouthe a signé, ce mardi 22 septembre, un protocole d’accord avec le président de la Chambre de Commerce et d’industrie (CCIH), Bernard CRAAN sur la mesure d’affichage des prix des produits en gourde sur tout le territoire national.

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur l’affichage des prix des produits en gourde
« Lorsque le paiement est exigé en dollars ou en gourde à un taux excessif, chacun est enclin à acheter des dollars et à les garder chez lui. Cette mesure ne s’agit en aucune façon d’entraver les libertés économiques mais de faire valoir un intérêt collectif », a indiqué d’entrée de jeu le Premier ministre Jouthe.

Pour sa part, Bernard CRAAN évoque le fait que dans tous les pays, les prix des produits sont fixés dans la monnaie locale, mais en Haïti on avait une double circulation de dollar et de la gourde, et ça devrait être corrigé. « Il faut arriver à stabiliser le taux, de façon que nous puissions faire des affaires dans des conditions acceptables pour le secteur privé et nos consommateurs. Dans ce mémorandum, il y a des décisions qui ont été prises qui vont nous permettre de fonctionner dans un environnement propice aux affaires», a-t-il.

Selon le Premier ministre Jouthe, l’objet de ce mémorandum se décline en 5 points : les associations du secteur privé signataires de ce mémorandum ont pris l’engament de demander aux entreprises commerciales fonctionnant dans le pays de prendre toute les dispositions nécessaires en vue de libeller les prix des biens et service ainsi que toutes leurs transactions en gourde conformément au communiqué 004 du ministère du commerce et de l’industrie.

Aussi, le gouvernement a pris l’engagement de continuer dans la voie d’une gestion rigoureuse des dépenses publiques en vue de limiter le financement monétaire et le déficit budgétaire qui est l’une des sources d’instabilité du taux de change. Toujours, selon Joseph Jouthe un consensus a été trouvé sur la spécificité de certains secteurs comme la réassurance et le tourisme nécessitant des considérations particulières en ce qui concerne la monnaie de règlement de certaines transactions.

Il sera également mis en œuvre un mécanisme de discussion inclusive pour réformer les secteurs vitaux de l’économie afin de réduire le poids de la subvention de l’État, a dit Joseph Jouthe avant de souligner que ce mémorandum est l’aboutissement d’un dialogue qui a démarré le 4 septembre dernier.

En savoir plus:

Des organismes de droits humains appellent la Cour de Cassation à refuser la prestation de serment des membres du CEP

Des organismes de droits humains appellent la Cour de Cassation à refuser la prestation de serment des membres du CEP

Des organismes de droits humains appellent les juges de la Cour de Cassation à refuser la prestation de serment des 9 nouveaux conseillers électoraux pour cause d’inconstitutionnalité.

Port-au-Prince, Haïti.- après la Fédération des Barreaux d’Haiiti (FBH), c’est au tour de 6 organisations de promotion et de défense des doits humains d’écrire aux juges et magistrats de la Cour de Cassation pour leur demander de refuser la prestation de serment des nouveaux conseillers électoraux nommés par arrêté présidentiel. La démarche du président Jovenel Moïse est inconstitutionnelle écrivent ces organisations dans leur correspondance adressée aux membres de la Cour de Cassation ce mardi 22 septembre.

Dans cette lettre signée par Gardy Maisonneuve du CARDH, Joseph Maxime Rony de PAJ, Pierre Espérance du RNDDH, Jocelyne Colas de CE-JILAP, Gédéon Jean du CARDH et Suzy Castor du CRESFED, ces structures de la société civile œuvrant dans le secteur des droits humains estiment que le président Jovenel Moïse a réduit l’État à sa volonté personnelle et instauré une dictature dans le pays.

« Les Organisations de promotion et de défense des droits humains signataires de la présente soulignent à votre attention que sur la base de l’article 194.2 de la Constitution en vigueur – qui précise qu’« avant d’entrer en fonction, les membres du Conseil Électoral prêtent serment devant la Cour de Cassation »

-vous, Juges de la Cour de Cassation, la plus haute instance de justice du pays, avez la possibilité et surtout l’obligation de ne pas cautionner cette violation flagrante de la Constitution –que représente l’arrêté du vendredi 18 septembre 2020 – par un acte historique à savoir, celui de ne pas recevoir la prestation de serment des citoyens et citoyennes nommés illégalement au Conseil Électoral Provisoire,» écrivent les signataires de cette correspondance adressée à la plus haute instance de justice de la République.

Au regard de toutes ces violations et irrégularités, les organisations des droits humaines signataires de cette correspondance demandent à la Cour de Cassation de ne pas recevoir la prestation de serment des membres du CEP nommés par arrêté présidentiel. Ce Conseil Électoral Provisoire (CEP) avec pour mission d’organiser un référendum constitutionnel pour doter le pays d’une nouvelle constitution et les élections locales, municipales, législatives et présidentielle constituent une violation flagrante de la Constitution et des principes fondamentaux de l’État de droit selon ces organisations.

En savoir plus:

Levée de bouclier contre la formation du nouveau CEP

Quand Michèle B. Duvalier reproche Réginald Boulos de son ingratitude

L’installation des neuf membres du Conseil Électoral Provisoire a suscité moult réactions dans la société haïtienne. Par la même occasion, elle a provoqué une polémique entre l’homme d’affaires, Reginald Boulos et l’ancienne Première Dame de la République, Michèle B. Duvalier.

L’homme d’affaires Réginald Boulos qui est devenu très acide envers le pouvoir en place a qualifié ce CEP de  » KEP Chanpwèl ».

Le CEP est installé ce mercredi 22 septembre 2020, une date qui, selon le numéro un du MTVAYITI, sur son compte Twitter, symbolise « la dictature et l’oppression ».

Cette intervention de monsieur Boulos a tapé sur les nerfs de l’ancienne épouse de Duvalier, très présente sur les réseaux sociaux, qui n’a pas tardé à réagir.

 » Comment osez-vous parler du 22 Sept, date symbolique des Duvalier?Vous êtes amnésique ou menteur. Piqure de rappel :Votre père Dr Carlo Boulos a été Ministre de la Santé de F.Duvalier et votre famille était privilégiée de 1957 à 1986 « , a-t-elle tweeté.

Les débats controversés autour du CEP continuent. Entretemps, le président de la République a nommé les neuf membres qui le composent avec deux missions bien déterminées : celle de conduire le processus électoral et d’organiser le référendum devant aboutir à une nouvelle constitution.

The post Quand Michèle B. Duvalier reproche Réginald Boulos de son ingratitude appeared first on Haiti24.

Tentative d’assassinat du caractère d’Ezechiel Alexandre par la FJKL

L’affaire du policier Ezechiel Alexandre suscite pas mal de questions tant sur l’impartialité des enquêtes de la FJKL que sur l’utilité de ses rapports.

Sans vergognes, la Fondation dont Marie Yolène Gilles et Me Samuel Madistin en sont les responsables a étiqueté l’inspecteur divisionnaire, Ezechiel Alexendre, de chef de gangs de la « Base Pilate ». À travers les médias, Mme Gilles a mené une campagne sans merci contre le policier. Même le numéro d’identification de l’agent figure correctement dans le récent rapport de la FJKL, le présentant comme un personnage trempé dans des actes de banditismes, dans des crimes odieux. À entendre les révélations de Marie Yolène Gilles, on aurait dit que le travail d’enquête de la Fondation est impeccable. Et pourtant !

Pointé du doigt, l’agent de police qui compte 25 ans bien sonnés au sein de l’institution policière a tenté de se défendre des accusations non-fondées de la FJKL. Le tour médiatique effectué par Ezechiel Alexandre pour se disculper n’a pas été couronné de succès, tant les accusations de FJKL étaient, superficiellement, solides.

Il a fallu attendre une attestion de l’Inspection Générale de la PNH pour que la FJKL ravale ses mensonges à propos de l’inspecteur de police. En effet, dans cette attestion portant la signature de l’inspecteur général en chef, Hervé Julien, il est dit noir sur blanc « qu’après les recherches effectuées dans les archives et sur ses bases de données, l’Inspection Générale certifie que le policier Ezechiel Alexandre n’est l’objet d’aucune recommandation de sanction, jusqu’à date… ».

Ainsi, l’IGPNH a coupé court aux insanités de la Fondation Je Klere qui, sans scrupules, s’est fendu d’un simple communiqué faisant part de son regret…

Cette gravissime erreur, volontaire ou involontaire de la FJKL, mérite d’être dénoncée. Un organisme de défense des droits humains ne peut agir, ne doit agir avec autant de légèretés. Dans le cas contraire, la violation des droits humains par ceux-là mêmes qui s’autorisent à les défendre est une garantie.

The post Tentative d’assassinat du caractère d’Ezechiel Alexandre par la FJKL appeared first on Haiti24.