Thursday, December 12, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Haïti – Crise: Jovenel Moïse n’ira pas à l’ONU

Le président de la République Jovenel Moïse ne participera pas à la 74e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-Unies….

By televizyonlakayeditor , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES Uncategorized , at September 23, 2019 Tags: ,

Le président de la République Jovenel Moïse ne participera pas à la 74e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-Unies. La nouvelle a été annoncée officiellement par le Palais national, dans la soirée du lundi 23 septembre.

L’information circulait déjà sur les réseaux sociaux depuis cet après-midi du 23 septembre. “Le président Jovenel Moïse ne se rendra plus à New York pour participer à l’Assemblée générale de l’ONU”, avaient confié des sources concordantes à la rédaction de Loop Haiti. L’une de nos source soulignait comme motif, la crise actuelle et l’impossibilité pour le président de se doter un gouvernement légitime avant son départ pour l’ONU.

En effet, dans un court communiqué paru ce soir, le Secrétaire général de la Présidence a annoncé que le chef de l’Etat haïtien a instruit le ministre des Affaires Etrangères, Bocchit Edmond, de conduire la délégation qui devait l’accompagner durant ce voyage officiel. Le chancelier haïtien aura pour mission également de prononcer le discours à l’Assemblée générale, prévue jeudi prochain.

Soulignons également que le président dominicain, Danilo Media, ne se rendra pas non plus à ce rendez-vous de l’ONU.

Cette annonce du Palais national haïtien arrive dans un contexte où le pays est secoué par de violents mouvements de protestation ayant fait suite à la tentative d’organiser la séance de ratification de Fritz William Michel, au Sénat. Au Parlement haïtien ce lundi, la tension était vive. Des militants de l’opposition qui ont envahi l’espace, ont chahuté le sénateur du Nord, Jean Marie Ralph Féthière, qui de son côté a fait feu, blessant ainsi trois personnes dont un journaliste.

Ensuite, les protestataires ont sillonné les rues jusqu’à Pétion-ville devant l’hôtel Karibe où, selon les rumeurs, les sénateurs comptaient oragniser la séance pour ratifier le Premier ministre nommé. Jusqu’à présent, dans plusieurs rues de Port-au-Prince et dans des villes de province, des restes de barricades de pneus enflammés sont encore présents. Au moins un magasin a été pillé puis incendié à Juvénat, Pétion-Ville. Plusieurs véhicules ont été également incendiés.